France-Angleterre 700-1200 : manuscrits médiévaux de la Bibliothèque nationale de France et de la British Library, un programme de la Fondation Polonsky

Évangile, XIe s, Saint Matthieu. BnF département des manuscrits, latin 278, fol 18v

Un mécénat exceptionnel de la Fondation Polonsky, fondation dont l’objectif est de favoriser l’accès au patrimoine culturel au plus grand nombre, a permis à la BnF et à la British Library de nouer, pour la première fois dans le domaine des manuscrits, un partenariat autour de la numérisation, du catalogage scientifique et de la valorisation de 800 manuscrits médiévaux produits entre le 8e et le 12e siècle, qui ont été sélectionnés en fonction de leur importance pour l’histoire des relations franco-anglaises au Moyen Âge, tels les manuscrits normands, ainsi que de leur intérêt artistique, historique ou littéraire.

Intitulé « France-Angleterre 700-1200 : manuscrits médiévaux de la Bibliothèque nationale de France et de la British Library, un programme de la Fondation Polonsky », ce programme englobe plusieurs opérations scientifiques, techniques, de restauration et valorisation qui se dérouleront sur 30 mois. Une fois numérisés, les manuscrits seront accessibles librement sur les bibliothèques numériques de la BnF (Gallica) et de la British Library (Digitised Manuscripts), ainsi que sur deux portails bilingues créés spécifiquement pour le projet, un portail axé autour de l’interopérabilité des documents selon la norme IIIF pour laquelle la BnF est experte et un portail de valorisation pour le grand public.

Une publication papier et un colloque clôtureront ce projet fin 2018, tandis qu’un film sur les manuscrits et leur numérisation assurera sa promotion. Ce projet s’articule par ailleurs avec d’autres manifestations artistiques autour du haut Moyen Âge en amont et en aval : une exposition sur l’art mérovingien au Musée de Cluny, à laquelle la BnF a apporté son concours exceptionnel (26 octobre 2016-13 février 2017), et une exposition sur les manuscrits anglo-saxons à la British Library à l’automne 2018.

Les manuscrits sélectionnés dans le cadre de ce projet couvrent des domaines très variés qui sont représentatifs de la production intellectuelle du haut Moyen Âge et de l’époque romane : Bibles, livres d’Évangiles, liturgie, Pères de l’Église, vies de saints, chroniques, traités d’astronomie, de musique… Parmi ceux-ci, on signalera quelques précieux témoins enluminés, tels ce Bénédictionnaire de Winchester des environs de l’an 1000 (BnF, latin 987) ou ces Évangiles de Saint-Bertin de la seconde moitié du XIe siècle (BnF,  latin 278), tous deux agrémentés de somptueuses peintures en pleine page.

Charlotte Denoël (article paru dans Chroniques, mis à jour du 15 mai 2017)

Avec le soutien


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *