Christine de Pizan et la guerre : le Livre des faits d’armes et de chevalerie (Français 603 et 585)

En 1410, alors que la France est en proie à la guerre civile et étrangère, Christine de Pizan, « simple femmelette », écrit un traité militaire pour instruire les princes de son temps. Avec le Livre des faits d’armes et de chevalerie, la poétesse investit un champ proprement masculin pour rappeler  à tous les droits et les devoirs d’un bon seigneur en temps de guerre. Cette démarche semble heurter certains de ses contemporains : le texte a fait l’objet d’une seconde rédaction en-dehors du contrôle de Christine, où la figure d’auteur est masculine.

Christine de Pisan, Livre de Faits d’armes, XVe s. BnF, département des manuscrits, Français 603, f2

Quelle légitimité a-t-elle pour se lancer dans cette entreprise et quel enseignement souhaite-t-elle prodiguer aux dirigeants et hommes de guerre de son époque ? Quel écho trouvent ces propos, en France et à l’étranger ?

À travers les manuscrits Français 603 et 585 et l’édition imprimée par l’anglais William Caxton en 1489, nous étudierons la composition de ce traité  et le large succès  qu’il a rencontré tout au long du XVe siècle et au-delà.

Infos pratiques

30 MAI 2017 : Conférence par Delphine Mercuzot, conservateur au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France, et Michelle Szkilnik, Professeur de littérature du Moyen Âge, Université de Paris 3- Sorbonne Nouvelle.

Le cycle de conférences « Trésors du patrimoine écrit à la loupe. Les manuscrits de la Bibliothèque nationale de France et les documents des Archives nationales » est organisé par l’Institut national du patrimoine, la Bibliothèque nationale de France et les Archives nationales.

Les conférences ont lieu à l’Institut national du patrimoine, Auditorium de la Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris, le mardi à 18h15. Entrée libre.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *