Les « Concordantiae Caritatis » d’Ulrich de Lilienfeld (Vienne, 1471)

Constitué à partir de l’époque moderne au gré de ventes, de donations ou de confiscations, l’ensemble de manuscrits enluminés d’origine germanique conservé à la Bibliothèque nationale de France couvre une diversité remarquable de textes et de techniques picturales. Plus d’une centaine d’ouvrages exécutés au XVe siècle représentent notamment les productions des pays de langue allemande et d’Europe centrale avant et après l’essor de l’imprimerie.

La publication prochaine du catalogue raisonné de cette collection est l’occasion de redécouvrir un magnifique exemplaire des Concordantiae caritatis, copié à Vienne en 1471 (Paris, BnF, Manuscrits, NAL 2129). Ce texte destiné aux prédicateurs, composé vers 1355 par le cistercien Ulrich de Lilienfeld, est une vaste construction typologique établissant une concordance entre des passages de l’Ancien et du Nouveau Testament, des scènes tirées de la vie des saints et des éléments de l’histoire naturelle. À la manière de la Bible des pauvres, il est fidèlement illustré de plus de deux cents pleines pages de dessins aquarellés, constituant une source iconographique exceptionnelle dont le prototype est conservé à Lilienfeld en Autriche (Stiftsbibliothek, Cod. 151). La communication s’intéressera particulièrement à l’histoire de ce volume remarquable, dont la connaissance s’est récemment enrichie de découvertes réalisées lors de la réfection de sa reliure.

Info pratiques :

Conférence de Laure Rioust dans le cadre du cycle « Les Ymagiers ».
Lundi 12 juin 2017, à 17 h 30
à l’Ecole du Louvre, amphithéâtre Dürer
(Palais du Louvre, Place du Carrousel, Porte Jaujard, 75001 Paris)

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *