Les Temps mérovingiens

Horologium; Orationes; Tabulae paschales (760-797) BnF, département des manuscrits, Latin 10837, f42r

Avec plus d’une centaine de manuscrits du VIe au IXe siècle, la Bibliothèque nationale de France possède l’une des collections manuscrites les plus riches au monde pour la période mérovingienne.

Sacramentaire de Gellone, Bnf département des manuscrits, latin 12048, f143v

Une sélection de ces manuscrits à été présentée au musée de Cluny au sein de l’exposition Les Temps mérovingiens (26 octobre 2016 – 13 février 2017) et un catalogue a été publié. Parmi les manuscrits retenus figurent d’insignes témoins enluminés, tels le Pentateuque d’Ashburnham (NAL 2334), l’Histoire des Francs de Grégoire de Tours (latin 17655), deux exemplaires des œuvres de saint Jérôme provenant de Corbie (latin 11627 et 12155) ou le Sacramentaire de Gellone (latin 12048) qui sont mis en résonance avec les œuvres contemporaines conservées au Musée de Cluny, au département des Monnaies, Médailles et Antiques de la BnF et dans plusieurs autres grandes institutions nationales et internationales, afin de proposer un large panorama de l’activité intellectuelle et artistique de la période.

En lien avec cette exposition, le département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de France a fait numériser un grand nombre de manuscrits mérovingiens, qu’ils soient présentés ou non dans l’exposition. Le corpus Gallica dédié à la période mérovingienne leur donne une meilleure visibilité aux côtés d’œuvres issues d’autres départements de la BnF (Monnaies, Médailles et Antiques ; Estampes et Photographie ; Philosophie, Histoire et Sciences de l’homme). Ce corpus propose des accès thématiques aux œuvres, qui reprennent les grandes lignes du parcours de l’exposition, en même temps qu’il offre également la possibilité de naviguer au sein des manuscrits à travers un accès qui leur est dédié (« Collection de manuscrits mérovingiens »). Venant s’ajouter au corpus « Manuscrits carolingiens », ce corpus transversal favorise ainsi un meilleur signalement des ressources de Gallica pour le Premier Moyen Âge.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *