Manuscrits carolingiens

Sacramentaire de Charles le chauve, 870, BnF département des manuscrits, latin 1141 f2v

 

Au VIIe siècle, une grande famille franque prend peu à peu en main le destin de l’Europe. Occupant d’abord les fonctions de maires du palais des rois mérovingiens, elle va bientôt prendre leur place : Pépin le Bref est élu roi des Francs en 751 et son fils Charlemagne couronné empereur en 800. Se posant en héritiers des empereurs romains, les carolingiens édifient et développent un Empire, qu’ils maintiennent jusqu’à la fin du IXe siècle.

Psautier de Charles le Chauve, 842-869, BnF département des manuscrits, latin 1152, plat supérieur.

Tout en renforçant le pouvoir royal et en remettant en ordre les institutions du royaume, Charlemagne et ses successeurs s’impliquent dans la restauration de la culture, mise à mal par des siècles de désordres et dans la redécouverte de l’héritage scientifique, littéraire et artistique de l’Antiquité. Pendant cette période, l’intensité de la production littéraire et artistique et la circulation des artistes et des œuvres ont profondément marqué le livre dans tous ses aspects, texte, écriture, décoration ou reliure.

Découvrez les manuscrits carolingiens dans le corpus Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/html/und/manuscrits/manuscrits-carolingiens

« Les collections du département des Manuscrits (…) sont le plus solide fondement des études qui ont pour objet l'histoire, la littérature et les arts du moyen âge » (Léopold Delisle)