Réservez vos manuscrits depuis les catalogues en ligne !

À compter du 3 décembre 2018, les procédures de réservation et de communication des documents en salle de lecture du département des Manuscrits évoluent.

Comme dans les salles de lecture du Rez-de-Jardin sur le site François-Mitterrand, et, plus récemment, dans celles des départements spécialisés (depuis le 13 novembre à la Bibliothèque de l’Arsenal, y compris pour les manuscrits), toutes les demandes de communication de documents patrimoniaux (…ou presque !) passent désormais par les catalogues en ligne : BnF Archives et Manuscrits et BnF catalogue général.

Réserver le manuscrit Smith-Lesouëf 70 dans BnF Archives et Manuscrits

Réserver le fac-similé 4-FAC SIM-1169 dans le catalogue général

En pratique, il suffit de cliquer sur le bouton « Réserver » en face de la cote de l’ouvrage que vous souhaitez consulter : vous le trouverez à droite des notices du catalogue général, à côté des « parties d’exemplaire », et à gauche de celles de BnF Archives et Manuscrits, dans le volet qui s’ouvre en actionnant l’icône en forme de calendrier. En passant par votre espace personnel BnF — si vous ne l’utilisez pas encore, pensez à la créer avant votre visite — vous pourrez choisir le jour de votre réservation jusqu’à un mois à l’avance.

Attention ! Si vous ne pouvez pas venir consulter le manuscrit que vous avez réservé, pensez à annuler la réservation et/ou à la reporter à une date ultérieure. Sans cela, votre document sera renvoyé en magasin, occasionnant dans certains cas des délais de transport (empêchant sa consultation), et des manipulations inutiles.

Pour le reste, les règles de communication changent peu : il est toujours possible de consulter cinq manuscrits et cinq microformes par jour, qui sont communiqués à heures fixes (10h30, 11h30, 14h, 15h30, 17h pour le lendemain matin). Certains fonds restent conservés à distance, et ne sont donc communicable qu’avec un délai que le système de réservation calculera automatiquement. Les documents disposant d’un support de substitution, que ce soit sur microfilms ou microfiches (eux aussi réservables directement par ce système) ou sur fichiers numériques accessibles dans Gallica ou Gallica Intra-Muros, ne peuvent être consultés que sur demande motivée, validée par un conservateur en fonction de l’état du document (et de la pertinence de la demande). De la même façon, les manuscrits en mauvais état de conservation, ainsi que les manuscrits les plus précieux, restent communicables sur autorisation expresse uniquement. Enfin, pour les contemporanéistes, les manuscrits en feuilles acquis récemment et en cours de classement, ou faisant l’objet de réserves de communication pour des raisons de droits, continuent de faire l’objet d’une procédure spécifique : par exception, ils ne sont pas réservables à partir du catalogue, mais uniquement en contactant le chargé de collection responsable à l’adresse manuscrits@bnf.fr.

Délais de communication, restriction d’accès et documents de substitution sont signalés dans les notices

Tous ces cas particuliers sont signalés dans les notices des catalogues. Ceux-ci ne mentionnent pas, en revanche, des indisponibilités temporaires de documents en restauration, ou en prêt à une exposition, par exemple, qui ne pourront être signalés qu’au moment du prélèvement. Attention : comme pour les informations bibliographiques, BnF Archives et Manuscrits fonctionne de façon hiérarchique ; une restriction de communication s’applique à la cote décrite et à ses sous-composantes si elles existent. Si vous avez des difficultés à réserver un document, pensez aussi à vérifier que ce n’est pas l’un de ces composants « pères » ou « fils » qui est communicable : même si un chartrier est décrit à la pièce, par exemple, c’est seulement le volume entier qu’il est possible de réserver, et pas chaque pièce indépendamment !

Depuis votre espace personnel, il vous est possible de suivre chacune de vos réservations, et notamment la validation (ou non) des vos demandes de dérogation pour des documents reproduits ou en mauvais état, jusqu’à l’arrivée en salle des documents et leur mise de côté d’un jour sur l’autre. Contrairement à ce dont vous avez l’habitude si vous fréquentez la bibliothèque de recherche du site François-Mitterrand, il n’est pas nécessaire de réserver une place en salle de lecture : celle-ci reste attribuée à votre arrivée. Si vous prévoyez de faire des demandes sur place, pensez que vous devez laisser votre carte de lecture à l’entrée de la salle : il vous faudra vos identifiants (ou éventuellement votre numéro de lecteur) pour accéder à votre espace personnel.

Suivi des réservations (et de leur validation ou refus) dans l’espace personnel

Si vous constatez un comportement surprenant de l’application, ou dans les indication du catalogue ; si vous souhaitez faire une demande de communication exceptionnelle mais que vous n’avez pas encore de carte de lecteur, ou plus généralement pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse manuscrits@bnf.fr !

 

Plus d’informations et un guide d’utilisation détaillé sont disponibles sur le site internet de la BnF : Réservation de documents — Arsenal, Richelieu, Louvois et Opéra.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.