Séminaire La fabrique de l’art : utilisation des données matérielles en histoire de l’art, INHA – BnF

« La couleur : artefacts, matière et cognition » et « Fabrique matérielle du visuel : panneaux peints en Méditerranée, XIIIe-XVIe siècle »

Evangéliaire de Charlemagne (détail), NAL1203 © P.Roger-IRAMAT-CEB

Ce séminaire de recherche fera dialoguer historiens de l’art, scientifiques de la conservation et conservateurs-restaurateurs autour de la manière dont les matériaux sont mis en oeuvre pour obtenir un effet visuel, dans les peintures, les enluminures, les sculptures et autres objets d’art polychromés. Il s’agira d’intégrer pleinement l’étude des matériaux, de la couleur mais aussi ceux qui y participent indirectement comme les liants et les vernis, et de leur mise en oeuvre en regard des diverses problématiques d’histoire de l’art et des techniques, dans une perspective interdisciplinaire : création, transformation, réseaux, transferts techniques et artistiques, etc. Nous souhaitons aborder particulièrement la manière dont les données matérielles relatives aux œuvres d’art et à leur technique sont mises à la disposition des chercheurs pour leur permettre d’en tirer des connaissances nouvelles sur les pratiques artistiques (tout en respectant les principes d’interopérabilité FAIR).

L’enjeu du séminaire est de montrer qu’il est possible de croiser des données très hétérogènes pour faciliter de nouvelles interprétations et renouveler les pratiques en histoire de l’art et des techniques. Il s’agira ainsi de dépasser l’approche positiviste souvent associée aux données de sciences expérimentales pour montrer comment elles peuvent devenir des sources au même titre que les autres données produites par et pour les sciences humaines.

Ce séminaire de recherche accompagne la réalisation de deux programmes, portés l’un par l’Institut national d’histoire de l’art, « Fabrique matérielle du visuel : panneaux peints en Méditerranée, XIIIe-XVIe siècle », et l’autre par la Bibliothèque nationale de France, « La couleur : artefacts, matière et cognition ».

Comité scientifique
Claire Bosc-Tiessé (INHA), Charlotte Denoël (BnF), Anne-Solenn Le Hô (C2RMF), Sigrid Mirabaud (INHA), Delphine Morana-Burlot (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Sylvie Neven (BnF), Federico Nurra (INHA), Laurianne Robinet (Centre de recherche sur la conservation)

_______

Mardi 14 septembre, 14h-17h : séance introductive, par Charlotte Denoël (BnF), Sylvie Neven (BnF) et Sigrid Mirabaud (INHA), modération Claire Bosc-Tiessé (INHA) 

Cette première séance introduira le séminaire en présentant les projets qu’il accompagne. Le projet « La couleur : artefacts, matière et cognition », financé par le plan quadriennal de la recherche à la BnF, vise à élaborer une base destinée à collecter et rendre interopérables entre elles les données d’analyses sur les matériaux de la couleur produites par les laboratoires de recherche à partir des oeuvres d’art. Prenant naissance dans l’étude des processus de création des icônes éthiopiennes, le projet « Fabrique matérielle du visuel : panneaux peints en Méditerranée, XIIIe-XVIe s. » se propose de travailler sur les transferts de techniques et de matériaux à l’oeuvre en Méditerranée afin d’en comprendre les modalités et de mettre au jour les liens entre les différentes traditions de création de panneaux peints.
Dr Sigrid Mirabaud
Scientifique de la conservation, pensionnaire INHA
Dr. Charlotte Denoël
Conservatrice en chef des bibliothèques, cheffe du service des manuscrits médiévaux, BnF
https://agenda.inha.fr/events/la-fabrique-de-lart-utilisation-des-donnees-materielles-en-histoire-de-lart

Séances suivantes:

Mardi 12 octobre : Que peuvent nous apprendre les carnations sur le signifié, par Esther Wipfler (Zentralinstitut für Kunstgeschichte, Munich), modération Delphine Morana-Burlot (Université Paris 1) https://agenda.inha.fr/events/que-peuvent-nous-apprendre-les-carnations-sur-le-signifie

Mardi 16 novembre : Documenter le patrimoine, par Nicola Carboni (Université de Genève), modération Federico Nurra (INHA) https://agenda.inha.fr/events/documenter-le-patrimoine   

Mardi 14 décembre : le projet Miniare, par Paola Ricciardi (Cambridge, Fitzwilliam Museum), modération par Anne-Solenn le Hô (C2RMF)

https://agenda.inha.fr/events/le-projet-miniare

_______

Informations pratiques

Institut national d’histoire de l’art – Galerie Colbert, salle Walter Benjamin 2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs – 75002 Paris
2e mardi de chaque mois, de septembre 2021 à mai 2022, de 14h à 17h
Entrée libre dans la limite des places disponibles sur présentation d’un pass sanitaire valide.

https://www.inha.fr/fr/agenda.html


_______


Une réflexion sur « Séminaire La fabrique de l’art : utilisation des données matérielles en histoire de l’art, INHA – BnF »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.