Parution. Catalogue des manuscrits enluminés d’origine germanique, XVe siècle

Constitué à partir de l’époque moderne au gré de ventes, de donations ou de confiscations, l’ensemble de manuscrits enluminés d’origine germanique conservé au département des Manuscrits de la BnF couvre une diversité remarquable de textes et de techniques picturales. Plus d’une centaine d’ouvrages exécutés au XVe siècle rappellent notamment les constantes et les évolutions des productions des pays de langue allemande et d’Europe centrale avant et après l’essor de l’imprimerie. Recueils sommairement ornés dans les scriptoria  monastiques, livres illustrés en série dans des ateliers professionnels urbains ou chefs-d’œuvre de peintres laïcs itinérants témoignent de la multiplicité des formes et des modes de décoration du manuscrit au cours de cette période de transition. Tous laissent percevoir le dynamisme des échanges artistiques et de la circulation des motifs entre des régions parfois très éloignées, à la faveur des partages de modèles, de la mobilité des enlumineurs, des liens monastiques, voire des collaborations entre maîtres juifs et chrétiens.

Ce corpus très varié fait désormais l’objet d’un catalogue raisonné exhaustif, organisé selon un classement géographique puis chronologique. Au sein de la série Manuscrits enluminés de la Bibliothèque nationale de France, celui-ci vient compléter un précédent tome consacré aux manuscrits germaniques des Xe-XIVe siècles, signé par François Avril et Claudia Rabel en 1995.

Manuscrits enluminés d’origine germanique. Tome 2, XVe siècle ; Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits ; sous la direction de Laure Rioust ; avec la collab. de Marie-Blanche Cousseau, Isabelle Delaunay, Ilona Hans-Colas,[ … et al.], Paris : Bibliothèque nationale de France : Brepols, 2020.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.