Tous les articles par Christian Förstel

Le Psautier de Paris : un chef-d’œuvre de la ‘renaissance macédonienne’

Parmi les livres bibliques circulant dans le Moyen Âge byzantin, le livre des Psaumes est, avec les tétraévangiles, l’un des plus diffusés : plus de 600 exemplaires en sont encore conservés de nos jours. L’un des plus remarquables est le Psautier de Paris, le manuscrit Grec 139 de la Bibliothèque nationale de France, qui date du milieu du Xe siècle. Continuer la lecture de Le Psautier de Paris : un chef-d’œuvre de la ‘renaissance macédonienne’

La bibliothèque de l’abbaye Saint-Victor de Paris aux XIIIe-XIVe siècles

Dans le cadre de ses recherches doctorales, Ève Defaÿsse, doctorante de l’Université Lyon 2, est chercheuse associée de la Bibliothèque nationale de France au département des Manuscrits depuis 2018.

Dans un billet publié sur le carnet de la recherche à la bibliothèque nationale de France, elle présente ses travaux et premiers résultats devant la mener à une thèse intitulée « Entre cloître et université, la bibliothèque de Saint-Victor de Paris aux XIIIe-XIVe siècles ».

Continuer la lecture de La bibliothèque de l’abbaye Saint-Victor de Paris aux XIIIe-XIVe siècles

Le plus ancien recueil des dialogues de Platon

Les dialogues de Platon, écrits au IVe siècle avant notre ère, nous sont transmis, de façon très fragmentaire,  par une centaine de papyrus antiques, mais c’est par l’intermédiaire de Byzance que nous sont parvenus les dialogues complets. Le plus ancien recueil et le plus célèbre est conservé à la Bibliothèque nationale de France sous la cote Grec 1807.

Platon, République, début du premier livre, Grec 1807, f. 3

Continuer la lecture de Le plus ancien recueil des dialogues de Platon

Manuscrits sans confinement

Dans cette nouvelle rubrique liée à l’actualité, alors que toute présentation de manuscrits  originaux est momentanément impossible du fait de l’urgence sanitaire, des chargés de collection du département des Manuscrits de la BnF présenteront à tour de rôle des manuscrits médiévaux remarquables issus des différentes ères culturelles représentées dans les collections de la Bibliothèque.

À suivre ici à partir du 6 avril 2020 !

Continuer la lecture de Manuscrits sans confinement

Le Codex Sinopensis (Supplément Grec 1286)

Communément appelé codex Sinopensis du nom de la ville de Sinope sur la mer Noire où il a été acquis en 1899, le manuscrit de l’évangile de Matthieu (Supplément grec 1286) de la seconde moitié du VIe siècle est un des deux manuscrits enluminés les plus anciens du Nouveau Testament grec qui nous soient parvenus. Écrit à l’encre d’or sur un parchemin pourpré, le manuscrit conserve cinq enluminures qui illustrent des épisodes majeurs du récit biblique, le festin d’Hérode et la mort de Jean Baptiste (Mt 14, 6-11, f. 10v), le premier miracle de la multiplication des pains (Mt 14, 13-16, f. 11r, enluminure très partiellement conservée), le second miracle de la multiplication des pains (Mt 15, 33-37, f. 15r), la guérison miraculeuse des deux aveugles de Jéricho (Mt 20, 32-34, f. 29r) et le miracle du figuier desséché (Mt 21, 18-19, f. 30v). Ces miniatures placées en bas de page sont toujours encadrées par deux personnages de l’Ancien Testament qui déroulent devant eux le texte vétérotestamentaire censé annoncer l’épisode néotestamentaire représenté au centre : il s’agit de Moïse (pour des versets de la Genèse et de l’Exode, f. 10v, 11r, 15r), David (pour le psautier, f. 10v, 11r, 15r, 29r), Isaïe (f. 29r), Habaquq (f. 30v) et Daniel (f. 30v).

Festin d’Hérode et mort de Jean Baptiste, encadré par Moïse et David

BnF, Supplément Grec 1286, f. 10v

Continuer la lecture de Le Codex Sinopensis (Supplément Grec 1286)