Tous les articles par Maxence Hermant

Restauration de la reliure du psautier de charles le Chauve

Le département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France conserve l’une des plus grandes collections au monde de reliures précieuses à plaques d’ivoire et / ou d’orfèvrerie. Cet ensemble, qui couvre une large période allant du VIe au XVIIIe siècle, est composé d’une quarantaine de volumes. Parmi eux figurent l’insigne Psautier de Charles le Chauve (Latin 1152) dont la reliure est la seule d’époque carolingienne qui nous soit parvenue sans modification majeure. Cette reliure a été restaurée en 2019 grâce au mécénat de Michael I. Allen. Elle sera présentée dans le musée du site Richelieu qui ouvrira à la fin des travaux de rénovation de celui-ci.

BnF, Mss., Latin 1152. Psautier de Charles le Chauve. Plat supérieur (après restauration)

Continuer la lecture de Restauration de la reliure du psautier de charles le Chauve

Un somptueux Manuscrit de Laurent le Magnifique offert a Charles viii

Né le 1er janvier 1449, Laurent de Médicis est issu d’une des plus riches familles de Florence, propriétaire d’une banque parmi les plus importantes d’Europe. Comme son grand père, Côme de Médicis, ou son père, Pierre de Médicis, il mena de front la carrière de banquier et d’homme politique, tout en développant une activité de mécène qui lui valut le surnom de « Magnifique ».

Homme de lettres, protecteur des arts et des artistes, Laurent le Magnifique s’entoura d’un cercle humaniste et commanda un nombre important d’œuvres d’art. Il prit notamment un soin tout particulier à enrichir la bibliothèque familiale de manuscrits de luxe, richement enluminés. Cet ensemble forme aujourd’hui le cœur des collections de la Biblioteca Medicea Laurenziana de Florence. Pourtant, un des manuscrits de Laurent Le Magnifique, et non des moindres, est rapidement passé dans la collection des rois de France et est aujourd’hui conservé au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France, sous la cote Italien 548. Voici son histoire.

BnF, Mss., Italien 548, f. 1v. Page frontispice.
Continuer la lecture de Un somptueux Manuscrit de Laurent le Magnifique offert a Charles viii

Entre France et Italie. Les Heures de Frédéric d’Aragon

Parmi les riches collections de manuscrits de la Renaissance conservées au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France, il est un manuscrit qui résume à lui seul les relations intimes entre la France et l’Italie au début du XVIe siècle. Les Heures de Frédéric d’Aragon (Latin 10532) ont en effet été commandées par le souverain déchu de Naples, alors en exil forcé au Plessis-lèz-Tours, et enluminées par trois artistes, un Italien, le napolitain Ioan Todeschino, et deux Français, les tourangeaux Jean Bourdichon et le Maître de Claude de France.

Heures de Frédéric d’Aragon (BnF, Mss., Latin 10532, p. 388). Ioan Todeschino, Armes de Frédéric d’Aragon
Continuer la lecture de Entre France et Italie. Les Heures de Frédéric d’Aragon

Un manuscrit exceptionnel de la Renaissance présenté au public. Le Missel de Jacques de Beaune (3 mars 2020)

La Renaissance connaît depuis quelques années un important regain d’intérêt, comme le démontrent les nombreuses expositions qui lui ont été consacrées. Ces évènements ont été l’occasion, pour la Bibliothèque nationale de France, de présenter nombre de ses manuscrits les plus précieux. Bien que connu de longue date, l’un d’entre eux, et non des moindres, est pourtant resté en retrait. Chef-d’œuvre de l’enluminure tourangelle du début du XVIe siècle, le Missel de Jacques de Beaune (département des Manuscrits, Latin 886) n’était pas en état d’être exposé sans une importante restauration de sa reliure. Il n’était en outre pas envisageable de le numériser, les risques d’augmenter les dégradations étant très forts. La volonté de mener à bien cette restauration ne fut cependant pas oubliée et un traitement a pu être mené en 2019 dans les ateliers du département de la Conservation de la BnF.

Au terme de cette restauration, le Missel de Jacques de Beaune sera présenté au public le 3 mars 2020 dans le cadre du cycle des conférences « Trésors de Richelieu » (Auditorium de la Galerie Colbert, INHA) par Maxence Hermant, conservateur au département des Manuscrits, et Éric Bazin, restaurateur au département de la Conservation.

Missel de Jacques de Beaune, BnF, Mss., Latin 886, f. 203v
Continuer la lecture de Un manuscrit exceptionnel de la Renaissance présenté au public. Le Missel de Jacques de Beaune (3 mars 2020)

Les journees europeenes du patrimoine 2019 au departement des manuscrits

Les 21 et 22 septembre 2019, la Bibliothèque nationale de France participe aux Journées européennes du patrimoine. Berceau historique de la BnF, le site Richelieu sera ainsi ouvert au public. Parmi les espaces visitables figure la salle de lecture du département des Manuscrits, d’ordinaire accessible aux seuls chercheurs. Située au premier étage de l’aile Robert de Cotte dont l’édification remonte au 18e siècle, elle a été aménagée par Jean-Louis Pascal de 1880 à 1886. Elle a récemment fait l’objet d’une importante restauration, dans le cadre des travaux de rénovation du site.

Ce sera également l’occasion d’admirer deux importants et précieux manuscrits médiévaux, présentés de façon exceptionnelle pour ces Journées du patrimoine dont le thème est «Arts et divertissements».

Passion de Valenciennes en 25 journées. Aquarelle sur papier, par Hubert Cailleau. Valenciennes, 1577 ( BnF, Manuscrits, Rothschild 3010, f. 14v-15)

Avant de prendre la forme que nous lui connaissons aujourd’hui, le théâtre a connu de spectaculaires développements au Moyen Âge, dans un cadre tantôt profane, tantôt religieux. Composés de tableaux destinés à un public large, sur plusieurs jours, les mystères étaient tout particulièrement appréciés. En 1547, on organisa un mystère de la Passion à Valenciennes, dont on conserve deux rares relations figurées, la seconde étant réalisée en 1577. On y voit notamment l’intervention des diables, cherchant à troubler la conception de Marie, mais repoussés par des anges.

Tropaire-Prosaire à l’usage d’Auch. Parchemin. Auch (?), vers 1000 (BnF, Manuscrits, Latin 1118, f. 112v)

Provenant de l’abbaye Saint-Martial de Limoges, ce manuscrit est un recueil de tropes, c’est-à-dire de chants incorporés au texte de l’office, et de pièces liturgiques. Le tonaire, contenant des mélodies classées dans l’ordre des huit tons musicaux, y est illustré de façon exceptionnelle, offrant une iconographie capitale pour la connaissance de la culture musicale aux alentours de l’an mil. On y voit notamment un homme jouant du double chalumeau, accompagné d’un acrobate jonglant avec balles et couteaux.

Prêt de trois manuscrits médiévaux à l’exposition « Agen médiéval » (Agen, église des Jacobins, jusqu’au 18 novembre 2018)

Pour la première fois depuis 1959, le musée des Beaux-Arts d’Agen organise une exposition qui explore le passé médiéval agenais dans toutes ses composantes artistiques (architecture, sculpture, orfèvrerie, archives, manuscrits).

Ouverte depuis le 7 juillet 2018 dans l’église des Jacobins, cette exposition présente depuis les Journées du Patrimoine (15 septembre) trois manuscrits prêtés par la département des Manuscrits de la BnF. Si deux d’entre eux avaient déjà fait le voyage en 1959 pour l’exposition « Art sacré en Agenais », le troisième revient à Agen pour la première fois depuis la Révolution française.

Rares sont les manuscrits agenais (réalisés à Agen ou pour des commanditaires) à nous être parvenus. La plupart disparurent dès le XVIe siècle, lors des troubles et destructions causés par les guerres entre protestants et catholiques.

BnF, département Philosophie, histoire, sciences de l’homme, 4-Lk7-35

La médiathèque d’Agen ne conserve ainsi que peu de manuscrits médiévaux, à l’exception notable du Livre des coutumes, vers 1271-1279 (ms. 42).

Agen, médiathèque, ms. 42, f. 11v-12
Continuer la lecture de Prêt de trois manuscrits médiévaux à l’exposition « Agen médiéval » (Agen, église des Jacobins, jusqu’au 18 novembre 2018)

François Ier et l’art des Pays-Bas – exposition au musée du Louvre, 18/10/2017-15/01/2018

Le musée du Louvre organise du 18 octobre 2017 au 15 janvier 2018 une exposition consacrée à François Ier et l’art des Pays-Bas. Son propos est de montrer combien l’art au temps de ce souverain a connu de fortes influences septentrionales, prenant à contrepied l’historiographie traditionnelle où sont davantage mises en avant les influences italiennes.

Tous les arts sont mis à l’honneur, et tout particulièrement celui des manuscrits enluminés, avec une dizaine de prêts exceptionnels de la Bibliothèque nationale de France (département des Manuscrits et bibliothèque de l’Arsenal). Continuer la lecture de François Ier et l’art des Pays-Bas – exposition au musée du Louvre, 18/10/2017-15/01/2018