Tous les articles par Vanessa Desclaux

Un luxueux lectionnaire des évangiles syriaque, de l’ancienne bibliothèque de l’évêché de Séert

Le lectionnaire des évangiles Syriaque 355, intitulé « Le Saint Évangile divisé en leçons », daté de la fin du 12è s. – début du 13è s., est remarquable tant du point de vue matériel que par son histoire. Cette copie luxueuse de la version héracléenne pour le rite syro-orthodoxe (jacobite) constitue en effet l’un des rares exemples de manuscrit syriaque richement enluminé1 et nommant le peintre des miniatures avec le programme décoratif et son coût2.

Continuer la lecture de Un luxueux lectionnaire des évangiles syriaque, de l’ancienne bibliothèque de l’évêché de Séert

  1. A. Bausi (éd.), Comparative Oriental Manuscript Studies: an Introduction, Hambourg, 2015, p. 263 indique que parmi la quarantaine de manuscrits syriaques enluminés produits entre 586 et 1851, listés par  S. Brock, 29 sont des lectionnaires des évangiles. []
  2. A. Bausi (éd.), ibid., p. 263, cite le manuscrit de la BnF Syriaque 356 et un troisième cas, le codex Or. 60 de la Biblioteca nazionale Marciana de Venise. La plupart des colophons mentionne parfois les copistes avec une date, en général les donateurs, et quelquefois des avertissements à des lecteurs peu consciencieux quant aux dégradations qu’ils pourraient faire subir au manuscrit. []

Un roman d’Alexandre arménien

Le Roman d’Alexandre du Pseudo-Callisthène1 est un texte majeur qui connut des transmissions et une diffusion si vastes qu’il est cité au même rang que la Torah, la Bible et le Coran pour ces questions. En plus des traditions occidentales, les manuscrits qui en ont adapté la rédaction ont été produits dans des régions aussi diverses que les mondes arménien, éthiopien, hébreu, syriaque, copte, persan, arabe, turc, malais… de façon continue depuis le 5è jusqu’au 18è siècle2.

Continuer la lecture de Un roman d’Alexandre arménien

  1. Le texte grec original aurait été composé dans le courant du 3è siècle à Alexandrie et attribué de manière rétrospective à Callisthène, historien contemporain d’Alexandre III de Macédoine, d’où le nom de Pseudo-Callisthène. []
  2. Voir par exemple les recherches de M. Favre-Bertrand, « Histoire fabuleuse d’Alexandre le Grand », Mélanges d’Histoire littéraire 2, Genève, 1856 sur Gallica. Entre autres manuscrits d’Orient conservés à la Bibliothèque nationale de France, pour illustrer cette diversité, citons les manuscrits Copte 132.5, Éthiopien 159, Arabe 3687, Supplément Persan 491, Turc 309, Malayo-Polynésien 101. []

Des prières magiques éthiopiennes contre la peur et le point de côté

Au sein de la collection de près de deux cents rouleaux magiques éthiopiens conservés au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France (BnF), le manuscrit Éthiopien 469 se présente comme un riche recueil de quatorze prières, véritable arsenal protecteur et curatif que le dabtara a conçu sur mesure pour son patient.

Continuer la lecture de Des prières magiques éthiopiennes contre la peur et le point de côté