Archives de catégorie : Événements

Colloque “La couleur : matière, technique et perception”, BnF-INHA, 23-24 Mai 2024

Ce colloque viendra clore quatre ans de travaux qui ont permis de créer non seulement une matrice d’accueil des données matérielles en histoire de l’art dans AGORHA, mais aussi un nouveau système de visualisation de ces données, corrélées aux données traditionnellement mobilisées en histoire de l’art, à partir de deux corpus : panneaux peints et enluminures. L’enjeu de ce colloque est double : présenter ces nouveaux outils à la communauté scientifique et les intégrer au champ des études matérielles, en faisant intervenir des chercheurs français et étrangers. Croiser les approches permettra ainsi de susciter de nouvelles interprétations et de renouveler les pratiques.

Une partie de l’événement se déroulera en anglais.
En partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, l’UMR
8167 Orient et Méditerranée (équipe Monde byzantin) et le
centre Jean-Mabillon

Continuer la lecture de Colloque “La couleur : matière, technique et perception”, BnF-INHA, 23-24 Mai 2024

Exploration guidée des manuscrits astronomiques et astrologiques latins de la Bibliothèque nationale de France (2 février 2024)

Dans le cadre de l’atelier de paléographie des manuscrits astronomiques et astrologiques organisé par l’Institut de recherche et d’histoire des textes (org. Eleonora Andriani), une présentation de manuscrits emblématiques de la « science des astres » latine médiévale dans les collections de la Bibliothèque nationale de France aura lieu le 2 février 2024.

Affiche annonçant une exploration guidée des manuscrits astronomiques et astrologiques latins de la Bibliothèque nationale de France, avec le Dr Alexandre Tur, conservateur chargé des manuscrits scientifiques du Moyen Âge, le 2 février 2024 de 14h à 16h30, sur inscription préalable. Les illustrations de l'affiche sont issues du manuscrit Latin 7330.

Cette présentation est ouverte à tous (sur inscription préalable), mais en raison des contraintes d’un tel exercice, le nombre de places est limité, avec une priorité accordée aux participants habituels de l’atelier.

Continuer la lecture de Exploration guidée des manuscrits astronomiques et astrologiques latins de la Bibliothèque nationale de France (2 février 2024)

APPEL À COMMUNICATION – 15ÈMES RENCONTRES GRIM-IMAGO (13 JUIN 2024)

Appel à communication

Groupe de Recherches en Iconographie Médiévale / IMAGO

Quinzièmes rencontres GRIM-IMAGO

13 juin 2024, Paris, INHA, salle Demargne

Le GRIM – Groupe de Recherches en iconographie médiévale – est un collectif académique fondé par Christian Heck s’intéressant à l’analyse et l’interprétation des œuvres du Moyen Âge, mais aussi aux corpus et bases d’images qui les rendent possibles. Il est dorénavant lié à IMAGO, association d’historiens de l’art sise au CESCM de Poitiers, et porté par un comité scientifique (Charlotte Denoël, Conservatrice en chef, BnF, département des manuscrits/Centre Jean Mabillon ; Anne-Orange Poilpré, PR, Université Paris 1/HiCSA ; Cécile Voyer, PR, Université de Poitiers/CESCM).

Le GRIM organise des conférences ponctuelles (Les rencontres Imago, au CESCM de Poitiers) et des journées d’études (à l’Institut national d’histoire de l’art, à Paris), ouvertes à toutes et tous.

Une place privilégiée est accordée aux interventions des jeunes chercheuses et chercheurs (dès le Master 2).

Les communications durent 20 mn. Elles sont dédiées aux questions de méthodologie et d’historiographie et non à la présentation générale des fruits d’une recherche. Elles éviteront les longues descriptions énumératives, pour se concentrer sur des dossiers précis, et s’attacheront à en expliciter les cadres théoriques.

Animal, animalité, bestialité dans les images médiévales

Déclinant la formule désormais célèbre du linguistic turn, l’anthropologue Sarah Franklin proposait en 2003 celle d’animal turn. Elle entendait ainsi signifier que l’animal ne pouvait plus être appréhendé comme un objet, mais comme un être agissant et interagissant avec l’homme. En réalité, l’anthropologie a toujours considéré la nature et les animaux dans son champ d’étude puisque toute société entretient avec eux des relations réelles ou idéelles, et que de ce fait, ils sont qu’ils sont ainsi partie intégrante des communautés humaines. Force est de constater néanmoins que les animal studies ont largement ouverts les Sciences Humaines à l’exploration des relations entre les hommes et les animaux. Continuer la lecture de APPEL À COMMUNICATION – 15ÈMES RENCONTRES GRIM-IMAGO (13 JUIN 2024)

Séminaire BnF/IRHT “Autour d’un manuscrit. Les manuscrits en langues romanes de la BnF”

Le département des Manuscrits et la section Romane de l’IRHT inaugurent cette année un séminaire consacré à l’étude des manuscrits médiévaux en langues romanes. Principalement destiné aux chercheurs médiévistes et aux étudiants (historiens, philologues, historiens de l’art, littéraires, etc.), mais ouvert aussi au grand public, ce séminaire sera organisé sur 6 séances, chacune portant sur un manuscrit qui sera présent en salle et fera l’objet de discussion. Chaque séance vise à dresser l’état de la recherche, à enrichir les études grâce aux échanges entre chercheurs et conservateurs, ainsi qu’à mettre à jour les données dans les bases JONAS et BnF Archives et Manuscrits.

PROGRAMME 2023/2024

  • 13 novembre 2023, 17h (Richelieu, salle des conférences) : Richard TRACHSLER, Dialogue avec un manuscrit. Paulin Paris devant le fr. 747
  • 11 décembre 2023, 17h (Richelieu, salle des conférences) : Hanno WIJSMAN, Une autre paire de manches. Les aventures héraldiques d’un manuscrit des Faits du bon chevalier Jacques de Lalaing (fr. 16830)
  • 29 janvier 2024, 17h (Richelieu, salle des conférences) : Caterina MENICHETTI, Lire le roman de Jaufre dans le ms. fr. 2164
  • 26 février 2024, 17h (Richelieu, salle des conférences) : Darwin SMITH, Le singulier destin d’un livre de méditation du XVe siècle : le Recueil Bigot (fr. 1707 et 15080)
  • 25 mars 2024, 17h (site François-Mitterrand, salle 70) : Maxence HERMANT Le Lancelot-Graal de Jacques d’Armagnac et Jean de Berry (fr. 117-120). Retour sur les modifications du programme iconographique
  • 29 avril 2024, 10h30 (Richelieu, salle des Manuscrits) : Marie-Hélène TESNIÈRE, Françoise FERY-HUE, Véronique DE BECDELIÈVRE, Trois manuscrits de la Librairie de Charles V

Le séminaire se tiendra à la Bibliothèque nationale de France, site Richelieu (5, rue Vivienne, Paris) : les séances des 13/11/23, 11/12/23, 29/01/24, 26/02/24 se tiendront de 17h à 18h30 dans la salle des conférences ; la séance du 25/03/24 se tiendra sur le site François-Mitterrand (salle 70, près du Petit Auditorium); la séance du 29/04/24 se tiendra de 10h30 à 12h30 dans la salle de lecture du département des Manuscrits.

Accès libre dans la limite des places disponibles

Pour informations : piero-andrea.martina @ irht.cnrs.fr — graziella.pastore @ bnf.fr

Nouvelle publication : L’Art médiéval est-il contemporain? Is Medieval Art Contemporary?, éd. Charlotte Denoël, Larisa Dryansky, Erik Verhagen, Isabelle Marchesin, Brepols, 2023.

This publication brings together essays by scholars of both medieval and contemporary art, offering a cross-disciplinary approach of both periods. It investigates how contemporary artists and contemporary art historians perceive medieval art, and, reciprocally, how medieval art historians envisage the echoes of medieval artforms and esthetics in contemporary art. The volume follows on from the symposium organized in conjunction with the exhibition “Make it New: Carte Blanche à Jan Dibbets” that was held at the Bibliothèque Nationale de France (Paris) in 2019, and which presented side by side Hrabanus Maurus’s De Laudibus Sanctae Crucis (In Praise of the Holy Cross), a masterpiece of Carolingian art, with works by artists associated with conceptual art, mininimal art, and land art.

How and why has medieval art, and particularly early medieval art, inspired contemporary artists since the 1950s? What has medieval art contributed to contemporary art? How has medieval art’s treatment of figures, color, space, geometry, and rhythm provided inspiration for contemporary artists’ experiments with form? In what way does contemporary artists’ engagement with the topics of formatting, writing, semiosis, mimesis, and ornamentation draw inspiration from medieval models? To what extent and in what sense are the notions of authorship and performativity relevant for understanding conceptions of artmaking in both periods? Rather than focusing on medievalism and citational practices, or on the theory of images—both approaches having already produced an important body of comparative readings of medieval and contemporary art—the essays in this volume address the question of medieval art’s contemporaneity thematically, through three trans-chronological topics: authorship, semiosis and mathematics, and performance. Engaging the artists’ works as well as their writings, these studies conflate conceptual and esthetic perspectives.

https://www.brepols.net/products/IS-9782503599731-1

 

Continuer la lecture de Nouvelle publication : L’Art médiéval est-il contemporain? Is Medieval Art Contemporary?, éd. Charlotte Denoël, Larisa Dryansky, Erik Verhagen, Isabelle Marchesin, Brepols, 2023.

Journée d’étude « Les bases de données iconographiques à l’heure de l’intelligence artificielle  : enjeux, état des lieux et perspectives »

1er décembre, 9h00-18h00, à l’École nationale des chartes (salle Léopold Delisle)

Possibilité de participer par visioconférence sur inscription

En novembre 2022, la BnF met en ligne une nouvelle version de sa base consacrée aux décors des manuscrits, Mandragore. La modernisation de l’un des plus anciens outils de ce type donne l’occasion de réfléchir aux enjeux actuels qui entourent les bases de données iconographiques, tant pour les producteurs scientifiques et les informaticiens qui en assurent le développement que pour les usagers, qu’ils soient chercheurs professionnels ou amateurs. Au-delà des défis d’obsolescence technique qui se posent aux outils des débuts de l’internet, l’évolution des pratiques de recherche, la nécessité de s’insérer dans une galaxie d’applications plus ou moins interopérables et, aujourd’hui, l’essor des technologies d’intelligence artificielle remettent en question certains des principes historiques d’indexation iconographique, tout en offrant des perspectives renouvelées.

Cette journée d’étude, organisée par la Bibliothèque nationale de France et l’École nationale des chartes dans le cadre du Campus Richelieu, permettra d’aborder la plupart de ces enjeux dans une optique interdisciplinaire, associant historiens de l’art, professionnels des bibliothèques, informaticiens et chercheurs en humanités numériques.

Programme   :

Sur le site de la BnF.

Sur le site de l’École nationale des chartes.

Une captation de la journée d’étude sera mise en ligne par l’Ecole nationale des chartes sur sa chaîne Canal-U après l’événement. 

MISE EN VOIX. Textes, oralité et musique du Moyen Age à nos jours

Colloque international organisé par les postdoctorants de l’EUR Translitterae, dont Anna Arato, postdoctorante de l’EUR Translitterae – Bibliothèque nationale de France accueillie au département des Manuscrits.

Mise en voix

Programme

9h-10h30 : Sermons et prédication
Table-ronde organisée par Svetlana Yatsyk

Marguerite Vernet (Doctorante, EPHE)
« Depuis la bouche jusqu’au cœur »: Réflexions sur l’efficacité de la parole du prédicateur dans les sermons in generali capitulo d’Absalon de Springiersbach

La difficulté dans l’étude des sermons réside dans la tension permanente entre la dimension d’oralité qui le définit, et les sources écrites qui sont le seul moyen, pour nous, d’y accéder. Cependant c’est justement en interrogeant le lien entre ces deux pôles que la réflexion devient féconde et cela particulièrement pour les sermons du XIIe et XIIIe siècles, prêches dans le contexte particulier du renouveau pastoral où le genre du sermon est repensé au service de la cura animarum. C’est en interrogeant les traces écrites de ces allocutions que nous pourrons mettre en lumière les stratégies et procédés qui donnent au sermon toute son efficacité sur les auditeurs par les marques d’oralité, sa proximité avec le texte biblique ou encore la complexité de la démarche spirituelle proposée aux fidèles pour changer à leur cœur. À travers l’exemple de quatre sermons d’un chanoine victorin de la fin du XIIe siècle nous verrons aussi comment le texte que nous conservons n’est pas seulement un témoin de cette efficacité passée, mais réactive, à chaque lecture, la puissance du discours prêché.

Continuer la lecture de MISE EN VOIX. Textes, oralité et musique du Moyen Age à nos jours

« LE ROMAN DE FAUVEL » OU LA SATIRE MISE EN MUSIQUE AU XIVe SIÈCLE

Conférence Cycle “Trésors de Richelieu”, 8 mars 2022, 18h15, Galerie Colbert, auditorium Jacqueline Lichtenstein

Conservateurs, historiens de l’art, spécialistes et restaurateurs partagent leur savoir et leur passion autour de manuscrits et de documents originaux, exceptionnellement sortis pour l’occasion des magasins de la BnF, de l’INHA et de l’École nationale des chartes. En lien avec la mise en scène du Roman de Fauvel au Théâtre du Châtelet par Peter Sellars et l’ensemble de musique ancienne Sequentia, cette conférence présente le manuscrit de ce poème satirique du XIVe siècle. 

Extraordinaire brûlot à l’encontre du pouvoir royal à l’aube du XIVe siècle, alors que maints scandales entachaient la monarchie capétienne, le Roman de Fauvel met en scène le cheval Fauvel, allégorie de tous les vices humains et du désordre du monde. Vers 1317, ce texte a fait l’objet d’une version augmentée qui a été réunie avec divers autres écrits dans le manuscrit Français 146. Texte, image et musique y sont savamment imbriqués dans une caricature au vitriol des puissants, qui a conservé toute son actualité aujourd’hui.

À l’occasion de la présentation de ce manuscrit, les pièces musicales qu’il renferme feront l’objet d’une performance par des voix de femmes de l’ensemble Sequentia sous la direction de Benjamin Bagby, en lien avec la mise en scène du Roman de Fauvel par Peter Sellars au Théâtre du Châtelet du 18 au 26 mars 2022.

 

Par Charlotte Denoël, département des Manuscrits, BnF, Benjamin Bagby, directeur musical de Sequentia, et Peter Sellars, metteur en scène

En partenariat avec le Théâtre du Châtelet

Cycle organisé par la BnF, l’INHA et l’École nationale des chartes.

 

Un prêt exceptionnel au musée de picardie (Amiens). les puys d’amiens de louise de savoie

En juin 1517, Louise de Savoie accompagna François Ier et son épouse Claude de France pour leur entrée à Amiens. A cette occasion, la mère du roi fut particulièrement frappée par les tableaux des puys accrochés dans la cathédrale. Chaque année, le maître élu de la confrérie du puy Notre-Dame, un bourgeois ou officier qui avait remporté le concours de poésie en l’honneur et glorification de la Vierge, choisissait une devise et confiait à un peintre sa réalisation en image. Celle-ci était ensuite exposée dans la cathédrale.

Puys d’Amiens (BnF, Manuscrits, Français 145, f. 22v)
Continuer la lecture de Un prêt exceptionnel au musée de picardie (Amiens). les puys d’amiens de louise de savoie

Séminaire La fabrique de l’art : utilisation des données matérielles en histoire de l’art, INHA – BnF

« La couleur : artefacts, matière et cognition » et « Fabrique matérielle du visuel : panneaux peints en Méditerranée, XIIIe-XVIe siècle »

 

Evangéliaire de Charlemagne (détail), NAL1203 © P.Roger-IRAMAT-CEB

 

Ce séminaire de recherche fera dialoguer historiens de l’art, scientifiques de la conservation et conservateurs-restaurateurs autour de la manière dont les matériaux sont mis en oeuvre pour obtenir un effet visuel, dans les peintures, les enluminures, les sculptures et autres objets d’art polychromés. Il s’agira d’intégrer pleinement l’étude des matériaux, de la couleur mais aussi ceux qui y participent indirectement comme les liants et les vernis, et de leur mise en oeuvre en regard des diverses problématiques d’histoire de l’art et des techniques, dans une perspective interdisciplinaire : création, transformation, réseaux, transferts techniques et artistiques, etc. Nous souhaitons aborder particulièrement la manière dont les données matérielles relatives aux œuvres d’art et à leur technique sont mises à la disposition des chercheurs pour leur permettre d’en tirer des connaissances nouvelles sur les pratiques artistiques (tout en respectant les principes d’interopérabilité FAIR).

L’enjeu du séminaire est de montrer qu’il est possible de croiser des données très hétérogènes pour faciliter de nouvelles interprétations et renouveler les pratiques en histoire de l’art et des techniques. Il s’agira ainsi de dépasser l’approche positiviste souvent associée aux données de sciences expérimentales pour montrer comment elles peuvent devenir des sources au même titre que les autres données produites par et pour les sciences humaines.

Ce séminaire de recherche accompagne la réalisation de deux programmes, portés l’un par l’Institut national d’histoire de l’art, « Fabrique matérielle du visuel : panneaux peints en Méditerranée, XIIIe-XVIe siècle », et l’autre par la Bibliothèque nationale de France, « La couleur : artefacts, matière et cognition ».

Comité scientifique
Claire Bosc-Tiessé (INHA), Charlotte Denoël (BnF), Anne-Solenn Le Hô (C2RMF), Sigrid Mirabaud (INHA), Delphine Morana-Burlot (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Sylvie Neven (BnF), Federico Nurra (INHA), Laurianne Robinet (Centre de recherche sur la conservation)

Continuer la lecture de Séminaire La fabrique de l’art : utilisation des données matérielles en histoire de l’art, INHA – BnF

Ateliers 2021 du Campus Richelieu

BnF/ENC/INHA

Mardi 6 juillet 2021
« La Fabrique de la couleur »
École nationale des chartes, Salle Delisle (61 rue de Richelieu 75002 Paris)

L’inscription est obligatoire pour des questions de jauge auprès de : philippe.chevallier@bnf.fr

Cet atelier sera l’occasion de faire le point sur les projets en cours autour de la couleur à la BnF et à l’INHA, d’évaluer leur apport pour les laboratoires producteurs d’analyses physico-chimiques et de mettre ceux-ci en perspective avec des problématiques issues des sciences humaines liées à la sémantisation des couleurs dans les images et aux questions de vocabulaire dans les sources anciennes.

Continuer la lecture de Ateliers 2021 du Campus Richelieu

élémentaire ! la terre, L’eau, l’air et le feu dans les enluminures du Livre des propriétés des choses

Le XIIIe siècle fut une période faste, marquée par la rédaction de nombreuses encyclopédies, comme le De proprietatibus rerum, oeuvre du franciscain Barthélémy l’Anglais. Cet ouvrage connut un succès considérable, diffusé notamment à travers les nombreuses traductions en langues vernaculaires. C’est le roi de France Charles V (1364-1380) qui fit traduire en 1372 le texte en français par son chapelain, Jean Corbechon.

BnF, Français 22531, f. 12r
Charles V et le traducteur Jean Corbechon

Intitulé Le livre des propriétés des choses, cette somme des connaissances du temps fit l’objet de plusieurs copies manuscrites somptueusement enluminées. Plusieurs exemplaires conservés à la Bibliothèque nationale de France en témoignent. Divisée en dix-neuf livres, qui constituent autant de sections touchant aux différents domaines du savoir, cette encyclopédie aborde au quatrième livre le corps humain.

Parcourons ensemble les nombreux manuscrits enluminés de la BnF afin de comparer les miniatures qui servent de frontispice à cette partie du texte, et découvrons les partis pris des artistes pour introduire ce thème.

Continuer la lecture de élémentaire ! la terre, L’eau, l’air et le feu dans les enluminures du Livre des propriétés des choses

Parution : France et Angleterre : manuscrits médiévaux entre 700 et 1200

La Bibliothèque nationale de France a le plaisir d’annoncer la parution d’une publication menée dans le cadre du programme « France-Angleterre : manuscrits médiévaux entre 700 et 1200 », soutenu par la Fondation Polonsky.

http://www.brepols.net/Pages/ShowProduct.aspx?prod_id=IS-9782503587721-1

Bibliologia 57

Argument

Grâce à un mécénat exceptionnel de la Fondation Polonsky, fondation dont l’objectif est de favoriser l’accès au patrimoine culturel du plus grand nombre, la Bibliothèque nationale de France et la British Library ont noué un partenariat inédit dans le domaine des manuscrits médiévaux autour d’un programme intitulé « France-Angleterre 700-1200 : manuscrits médiévaux de la BnF et de la British Library ». Il concerne 800 manuscrits, conservés pour moitié à la BnF pour moitié à la British Library, qui ont été sélectionnés en fonction de leur importance pour l’histoire des relations franco-anglaises au Moyen Âge, ainsi que pour leur intérêt artistique, historique ou littéraire. Produits entre le VIIIe et la fin du XIIe siècle, ces manuscrits couvrent des domaines très variés représentatifs de la production intellectuelle du haut Moyen Âge et de l’époque romane.

À l’occasion du lancement officiel des deux sites web réalisés dans le cadre du programme, la bibliothèque numérique « Gallica marque blanche » qui réunit tous les manuscrits du corpus et permet leur comparaison (BnF)1 et un site web à visée pédagogique proposant d’explorer une sélection de manuscrits (BL)2, un colloque international organisé par la BnF s’est tenu les 21-23 novembre 20183. Rassemblant différentes contributions consacrées aux manuscrits du corpus Polonsky et réparties en trois thématiques – histoire de l’art, acteurs et histoire des textes –, ces actes jettent un regard renouvelé sur les échanges culturels entre France et Angleterre au Moyen Âge, abordés dans une perspective interdisciplinaire.

Continuer la lecture de Parution : France et Angleterre : manuscrits médiévaux entre 700 et 1200

Journée d’étude sur la restauration des ivoires du Sacramentaire de Drogon (BnF Latin 9428), 12 octobre 2020

Une journée d’étude est consacrée à la présentation des résultats de la restauration des ivoires du Sacramentaire de Drogon (BnF latin 9428). Ce fleuron de la Renaissance carolingienne, conservé au département des Manuscrits de la BnF, est doublement célèbre par son histoire prestigieuse et le luxe de sa décoration. Ce manuscrit liturgique a été commandé entre 826/837 et 855 par l’évêque de Metz Drogon, fils illégitime de Charlemagne et grand mécène de son temps, et a fait partie du trésor de la cathédrale de Metz jusqu’à la Révolution. Il a reçu un luxueux décor, composé d’enluminures et d’une reliure d’orfèvrerie ornée de 18 plaques d’ivoire sculpté. Ces plaques d’ivoire ont été remontées à l’époque moderne dans un ordre différent et enchâssées dans une nouvelle monture d’argent.

La restauration des plaques et de la monture, financée par un généreux don de Michael I. Allen aux American Friends of the National Library of France via la King Baudouin Foundation United States, a été récemment menée dans le cadre du programme de restauration des reliures précieuses du département des Manuscrits en vue de leur exposition dans le futur musée Richelieu. Elle a permis de faire des découvertes majeures concernant la fabrication des plaques d’ivoire et leur assemblage d’origine et d’ouvrir ainsi de nouvelles pistes de recherches sur les ivoires de cette époque, leur origine, les procédés de fabrication et leur iconographie, ainsi que sur l’histoire du trésor de la cathédrale de Metz, exceptionnellement riche en ivoires carolingiens.

Cette journée d’étude interdisciplinaire organisée par la Bibliothèque nationale de France et le musée du Louvre, dans le sillage du partenariat scientifique que les deux institutions ont noué autour de l’exposition « Reliures précieuses dans les collections de la BnF au musée du Louvre » (novembre 2017- juillet 2018), présentera les premiers résultats de ces découvertes.

Journée d’étude organisée par Charlotte Denoël, BnF, Maxence Hermant, BnF, Florian Meunier, musée du Louvre.

12 octobre 2020

Auditorium Colbert, 2 rue Vivienne, 75002

En raison du contexte sanitaire, la capacité de l’auditorium Colbert est limitée à 100 personnes.

Inscription obligatoire via le lien suivant : https://drogon.sciencesconf.org/

Programme et pour en savoir plus: https://www.bnf.fr/fr/agenda/le-sacramentaire-de-drogon-et-les-ivoires-de-metz

Séminaire 2020 d’introduction à l’astronomie et à l’astrologie médiévales

Présentation de manuscrits et sphère armillaire (2019)

Pour la deuxième année consécutive, la BnF co-organise avec le projet ERC ALFA un séminaire d’introduction à l’astronomie et à l’astrologie médiévales. En cinq séances, il se donne pour objectif de couvrir l’essentiel des bases théoriques des deux disciplines, étroitement complémentaires durant la période médiévale, en partant des textes et manuscrits d’époque. Une partie de chaque séance sera dédiée, en alternance, à la présentation de manuscrits originaux de la BnF et à la description de recherches en cours dans ces domaines.

Ce séminaire est ouvert à tous mais plus particulièrement destiné à des chercheurs, débutants ou confirmés, souhaitant s’initier à l’astronomie et à l’astrologie médiévales. Une certaine familiarité avec les manuscrits médiévaux, et en particulier des connaissances de base de paléographie, d’ancien français et de latin médiéval sont préférables.

Organisation : Laure Miolo (IRIS Scripta PSL), Alexandre Tur (BnF, département des Manuscrits), avec la collaboration de Jean-Patrice Boudet et Matthieu Husson.

Continuer la lecture de Séminaire 2020 d’introduction à l’astronomie et à l’astrologie médiévales