Archives de catégorie : Journées d’étude

L’héraldique de la table ronde. Textes, manuscrits, armoriaux – Journée d’études, 21 juin 2024

Depuis des siècles, l’héraldique imaginaire de la Table Ronde ne manque pas d’intriguer des générations d’amateurs qui vont chercher dans les armoriaux et dans les miniatures des manuscrits les blasons des chevaliers de la légende. Ainsi, le blason de sinople au lion d’or pour Tristan, de pourpre à l’aigle bicéphale d’or pour Gauvain, d’azur à treize couronnes d’or pour Arthur. Grâce aux enquêtes de Michel Pastoureau, cet étonnant langage emblématique a été éclairé et rendu accessible au public. Mais des interrogations persistent autour des déclinaisons littéraires et figuratives de cette grammaire iconographique.

Organisée dans le cadre du projet de recherche IMAGINARM (ANR Jeune chercheur) par Francesco Montorsi (Université Lyon 2 – CIHAM, UMR 5648) et Graziella Pastore (BnF – département des Manuscrits), cette journée d’études vise à réunir des spécialistes de littérature et d’héraldique pour explorer les nombreuses formes que l’héraldique arthurienne a prises pendant l’époque médiévale, que ce soit dans les textes, dans les images des manuscrits ou dans ces étonnants objets que sont les armoriaux de la Table Ronde.  

Télécharger le programme

Bibliothèque nationale de France. Richelieu – Salle des conférences
5, rue Vivienne – 75002 Paris

La journée sera enregistrée et prochainement disponible sur la chaîne YouTube de la BnF.

APPEL À COMMUNICATION – 15ÈMES RENCONTRES GRIM-IMAGO (13 JUIN 2024)

Appel à communication

Groupe de Recherches en Iconographie Médiévale / IMAGO

Quinzièmes rencontres GRIM-IMAGO

13 juin 2024, Paris, INHA, salle Demargne

Le GRIM – Groupe de Recherches en iconographie médiévale – est un collectif académique fondé par Christian Heck s’intéressant à l’analyse et l’interprétation des œuvres du Moyen Âge, mais aussi aux corpus et bases d’images qui les rendent possibles. Il est dorénavant lié à IMAGO, association d’historiens de l’art sise au CESCM de Poitiers, et porté par un comité scientifique (Charlotte Denoël, Conservatrice en chef, BnF, département des manuscrits/Centre Jean Mabillon ; Anne-Orange Poilpré, PR, Université Paris 1/HiCSA ; Cécile Voyer, PR, Université de Poitiers/CESCM).

Le GRIM organise des conférences ponctuelles (Les rencontres Imago, au CESCM de Poitiers) et des journées d’études (à l’Institut national d’histoire de l’art, à Paris), ouvertes à toutes et tous.

Une place privilégiée est accordée aux interventions des jeunes chercheuses et chercheurs (dès le Master 2).

Les communications durent 20 mn. Elles sont dédiées aux questions de méthodologie et d’historiographie et non à la présentation générale des fruits d’une recherche. Elles éviteront les longues descriptions énumératives, pour se concentrer sur des dossiers précis, et s’attacheront à en expliciter les cadres théoriques.

Animal, animalité, bestialité dans les images médiévales

Déclinant la formule désormais célèbre du linguistic turn, l’anthropologue Sarah Franklin proposait en 2003 celle d’animal turn. Elle entendait ainsi signifier que l’animal ne pouvait plus être appréhendé comme un objet, mais comme un être agissant et interagissant avec l’homme. En réalité, l’anthropologie a toujours considéré la nature et les animaux dans son champ d’étude puisque toute société entretient avec eux des relations réelles ou idéelles, et que de ce fait, ils sont qu’ils sont ainsi partie intégrante des communautés humaines. Force est de constater néanmoins que les animal studies ont largement ouverts les Sciences Humaines à l’exploration des relations entre les hommes et les animaux. Continuer la lecture de APPEL À COMMUNICATION – 15ÈMES RENCONTRES GRIM-IMAGO (13 JUIN 2024)

Journée d’étude « Les bases de données iconographiques à l’heure de l’intelligence artificielle  : enjeux, état des lieux et perspectives »

1er décembre, 9h00-18h00, à l’École nationale des chartes (salle Léopold Delisle)

Possibilité de participer par visioconférence sur inscription

En novembre 2022, la BnF met en ligne une nouvelle version de sa base consacrée aux décors des manuscrits, Mandragore. La modernisation de l’un des plus anciens outils de ce type donne l’occasion de réfléchir aux enjeux actuels qui entourent les bases de données iconographiques, tant pour les producteurs scientifiques et les informaticiens qui en assurent le développement que pour les usagers, qu’ils soient chercheurs professionnels ou amateurs. Au-delà des défis d’obsolescence technique qui se posent aux outils des débuts de l’internet, l’évolution des pratiques de recherche, la nécessité de s’insérer dans une galaxie d’applications plus ou moins interopérables et, aujourd’hui, l’essor des technologies d’intelligence artificielle remettent en question certains des principes historiques d’indexation iconographique, tout en offrant des perspectives renouvelées.

Cette journée d’étude, organisée par la Bibliothèque nationale de France et l’École nationale des chartes dans le cadre du Campus Richelieu, permettra d’aborder la plupart de ces enjeux dans une optique interdisciplinaire, associant historiens de l’art, professionnels des bibliothèques, informaticiens et chercheurs en humanités numériques.

Programme   :

Sur le site de la BnF.

Sur le site de l’École nationale des chartes.

Une captation de la journée d’étude sera mise en ligne par l’Ecole nationale des chartes sur sa chaîne Canal-U après l’événement. 

MISE EN VOIX. Textes, oralité et musique du Moyen Age à nos jours

Colloque international organisé par les postdoctorants de l’EUR Translitterae, dont Anna Arato, postdoctorante de l’EUR Translitterae – Bibliothèque nationale de France accueillie au département des Manuscrits.

Mise en voix

Programme

9h-10h30 : Sermons et prédication
Table-ronde organisée par Svetlana Yatsyk

Marguerite Vernet (Doctorante, EPHE)
« Depuis la bouche jusqu’au cœur »: Réflexions sur l’efficacité de la parole du prédicateur dans les sermons in generali capitulo d’Absalon de Springiersbach

La difficulté dans l’étude des sermons réside dans la tension permanente entre la dimension d’oralité qui le définit, et les sources écrites qui sont le seul moyen, pour nous, d’y accéder. Cependant c’est justement en interrogeant le lien entre ces deux pôles que la réflexion devient féconde et cela particulièrement pour les sermons du XIIe et XIIIe siècles, prêches dans le contexte particulier du renouveau pastoral où le genre du sermon est repensé au service de la cura animarum. C’est en interrogeant les traces écrites de ces allocutions que nous pourrons mettre en lumière les stratégies et procédés qui donnent au sermon toute son efficacité sur les auditeurs par les marques d’oralité, sa proximité avec le texte biblique ou encore la complexité de la démarche spirituelle proposée aux fidèles pour changer à leur cœur. À travers l’exemple de quatre sermons d’un chanoine victorin de la fin du XIIe siècle nous verrons aussi comment le texte que nous conservons n’est pas seulement un témoin de cette efficacité passée, mais réactive, à chaque lecture, la puissance du discours prêché.

Continuer la lecture de MISE EN VOIX. Textes, oralité et musique du Moyen Age à nos jours

Ateliers 2021 du Campus Richelieu

BnF/ENC/INHA

Mardi 6 juillet 2021
« La Fabrique de la couleur »
École nationale des chartes, Salle Delisle (61 rue de Richelieu 75002 Paris)

L’inscription est obligatoire pour des questions de jauge auprès de : philippe.chevallier@bnf.fr

Cet atelier sera l’occasion de faire le point sur les projets en cours autour de la couleur à la BnF et à l’INHA, d’évaluer leur apport pour les laboratoires producteurs d’analyses physico-chimiques et de mettre ceux-ci en perspective avec des problématiques issues des sciences humaines liées à la sémantisation des couleurs dans les images et aux questions de vocabulaire dans les sources anciennes.

Continuer la lecture de Ateliers 2021 du Campus Richelieu

Journée d’étude sur la restauration des ivoires du Sacramentaire de Drogon (BnF Latin 9428), 12 octobre 2020

Une journée d’étude est consacrée à la présentation des résultats de la restauration des ivoires du Sacramentaire de Drogon (BnF latin 9428). Ce fleuron de la Renaissance carolingienne, conservé au département des Manuscrits de la BnF, est doublement célèbre par son histoire prestigieuse et le luxe de sa décoration. Ce manuscrit liturgique a été commandé entre 826/837 et 855 par l’évêque de Metz Drogon, fils illégitime de Charlemagne et grand mécène de son temps, et a fait partie du trésor de la cathédrale de Metz jusqu’à la Révolution. Il a reçu un luxueux décor, composé d’enluminures et d’une reliure d’orfèvrerie ornée de 18 plaques d’ivoire sculpté. Ces plaques d’ivoire ont été remontées à l’époque moderne dans un ordre différent et enchâssées dans une nouvelle monture d’argent.

La restauration des plaques et de la monture, financée par un généreux don de Michael I. Allen aux American Friends of the National Library of France via la King Baudouin Foundation United States, a été récemment menée dans le cadre du programme de restauration des reliures précieuses du département des Manuscrits en vue de leur exposition dans le futur musée Richelieu. Elle a permis de faire des découvertes majeures concernant la fabrication des plaques d’ivoire et leur assemblage d’origine et d’ouvrir ainsi de nouvelles pistes de recherches sur les ivoires de cette époque, leur origine, les procédés de fabrication et leur iconographie, ainsi que sur l’histoire du trésor de la cathédrale de Metz, exceptionnellement riche en ivoires carolingiens.

Cette journée d’étude interdisciplinaire organisée par la Bibliothèque nationale de France et le musée du Louvre, dans le sillage du partenariat scientifique que les deux institutions ont noué autour de l’exposition « Reliures précieuses dans les collections de la BnF au musée du Louvre » (novembre 2017- juillet 2018), présentera les premiers résultats de ces découvertes.

Journée d’étude organisée par Charlotte Denoël, BnF, Maxence Hermant, BnF, Florian Meunier, musée du Louvre.

12 octobre 2020

Auditorium Colbert, 2 rue Vivienne, 75002

En raison du contexte sanitaire, la capacité de l’auditorium Colbert est limitée à 100 personnes.

Inscription obligatoire via le lien suivant : https://drogon.sciencesconf.org/

Programme et pour en savoir plus: https://www.bnf.fr/fr/agenda/le-sacramentaire-de-drogon-et-les-ivoires-de-metz

Journée d’études “L’art médiéval est-il contemporain? Pour un décloisonnement des regards”

Autour de l’exposition « Make it New. Conversations avec l’art médiéval. Carte blanche à Jan Dibbets »

Cette journée d’étude autour de l’exposition « Make it new. Conversation avec l’art médiéval. Carte blanche à Jan Dibbets » est organisée avec le Centre Chastel, la Sorbonne Université, l’INHA, Calhiste, l’Université Polytechnique des Hauts-de-France et avec le soutien de la Galerie Jocelyn Wolff, Paris.

vendredi 1 février 2019 9h30-18h00

BNF François-Mitterrand – Petit auditorium

Entrée libre Quai François-Mauriac – Paris 13e

Les vidéos de la journée sont en ligne sur la chaîne YouTube de l'INHA: 

https://www.youtube.com/playlist?list=PLsl8NWzVv6T0jqYgyLdQz6wh3xH8xlD2o

Continuer la lecture de Journée d’études “L’art médiéval est-il contemporain? Pour un décloisonnement des regards”

Stratégies de conservation et numérisation

Dans le cadre du programme « France-Angleterre : manuscrits médiévaux entre 700 et 1200 », soutenu par la Fondation Polonsky, un workshop est organisé au sujet des stratégies de conservation mises en place par les deux bibliothèques partenaires, la British Library et la BnF, en lien avec la numérisation de manuscrits médiévaux.

BnF, NAL 1498 (avant traitement)

La rencontre aura lieu dans le Petit Auditorium de la BnF (site François Mitterrand), le 15 juin 2018 de 11h à 17h. Elle est conçue pour les professionnels des bibliothèques, les étudiants se spécialisant dans les domaines de la conservation et du patrimoine, et toute personne s’intéressant aux questions soulevées par la numérisation des manuscrits médiévaux.

Voir le programme détaillé (ou en français)

Census : recenser et identifier les manuscrits par langue et par pays : colloque les 12 et 13 octobre 2017 à Paris

Les entreprises de recensement et de catalogage des manuscrits sont aujourd’hui en pleine évolution : les travaux sur support papier sont accompagnés, et de plus en plus souvent supplantés, par des outils électroniques.

Face à la diversité des solutions techniques et des modes de description mis en oeuvre, nous proposons une réflexion collective associant les chercheurs et les établissements de conservation. Le but de la rencontre, dont  l’occasion est fournie par le 80e anniversaire de l’IRHT, est d’abord de confronter les expériences dans les divers pays et les divers champs linguistiques, afin de réfléchir ensemble aux moyens de mutualiser et de mettre en lien recensements et descriptions de manuscrits par langues, par pays, par type de manuscrits.

Voir le programme

Entrée libre et gratuite

Jeudi 12 octobre 2017
Institut de recherche et d’histoire des textes
Site Iéna, Salle Jeanne-Vielliard
40 avenue d’Iéna, 75116 Paris

Vendredi 13 octobre 2017
Bibliothèque nationale de France,
Petit auditorium du site François Mitterrand
avenue de France, 75013 Paris