Archives de catégorie : Mécénat

Pour bien terminer cette année : 10 manuscrits médiévaux d’exception mis en ligne dans Gallica en 2020

Avec ces coups de cœur Gallica, toute l’équipe du service des manuscrits médiévaux vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année et une année 2021 riche en découvertes !

Légende de l’illustration de couverture: Nicolas de Lyre, Postilles sur la Genèse, Mantoue?, fin XIVe s. (Latin 364, f. 1)

Français 93

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b525128401

Bien qu’il porte le titre de Marques de Rome, le ms. Français 93 offre le cycle entier du roman des Sept Sages de Rome et de ses continuations. Inspiré d’une légende orientale, le Livre de Sindbad, le texte primitif, connu en Occident sous sa version hébraïque, donna lieu à diverses rédactions en vers et en prose. Le manuscrit contient la version vernaculaire en prose A, la plus répandue dès le XIIIe siècle. Commandité par Jacques d’Armagnac, duc de Nemours dont il porte les armes, cet exemplaire fut copié en 1466 à Crozant dans l’ancien comté de la Marche par Michel Gonnot, son copiste attitré, et illustré par Évrart d’Espinques, actif à Paris, puis à Ahun entre 1440 et 1494. Pas moins de 252 enluminures ornent les 603 feuillets de ce luxueux volume. Après l’arrestation de Jacques d’Armagnac en 1376, le manuscrit entra dans la collection de Pierre II duc de Bourbon qui y fit représenter ses armes, sa devise et son ex-libris. Il fit partie de la collection personnelle de François Ier avant d’entrer dans la Bibliothèque royale.

Pour en savoir plus :

https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc511879

Véronique de Becdelièvre

Grec 2247

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b550137372

Ce recueil de textes chirurgicaux antiques et protobyzantins, copié au au XVIe siècle, est célèbre pour ses dessins aquarellés exécutés par Francesco Salviati, un des grands peintres florentins de la Renaissance. Fait exceptionnellement rare, ces illustrations dérivent tout comme le texte d’un modèle byzantin toujours conservé, le manuscrit de la Collection de Nicétas, copié et enluminé à Constantinople dans la première moitié du Xe siècle, qui a fait partie de la bibliothèque privée (libreria medicea privata) de Laurent le Magnifique et est toujours conservée parmi les trésors de la Bibliothèque Laurentienne à Florence. Directement inspirés des enluminures classicisantes de son modèle, les dessins du manuscrit de la BnF illustrent ainsi à merveille la double filiation byzantine et antique de la Renaissance italienne.

Pour en savoir plus :

https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc22365k

Christian Förstel

Continuer la lecture de Pour bien terminer cette année : 10 manuscrits médiévaux d’exception mis en ligne dans Gallica en 2020

Journée d’étude sur la restauration des ivoires du Sacramentaire de Drogon (BnF Latin 9428), 12 octobre 2020

Une journée d’étude est consacrée à la présentation des résultats de la restauration des ivoires du Sacramentaire de Drogon (BnF latin 9428). Ce fleuron de la Renaissance carolingienne, conservé au département des Manuscrits de la BnF, est doublement célèbre par son histoire prestigieuse et le luxe de sa décoration. Ce manuscrit liturgique a été commandé entre 826/837 et 855 par l’évêque de Metz Drogon, fils illégitime de Charlemagne et grand mécène de son temps, et a fait partie du trésor de la cathédrale de Metz jusqu’à la Révolution. Il a reçu un luxueux décor, composé d’enluminures et d’une reliure d’orfèvrerie ornée de 18 plaques d’ivoire sculpté. Ces plaques d’ivoire ont été remontées à l’époque moderne dans un ordre différent et enchâssées dans une nouvelle monture d’argent.

La restauration des plaques et de la monture, financée par un généreux don de Michael I. Allen aux American Friends of the National Library of France via la King Baudouin Foundation United States, a été récemment menée dans le cadre du programme de restauration des reliures précieuses du département des Manuscrits en vue de leur exposition dans le futur musée Richelieu. Elle a permis de faire des découvertes majeures concernant la fabrication des plaques d’ivoire et leur assemblage d’origine et d’ouvrir ainsi de nouvelles pistes de recherches sur les ivoires de cette époque, leur origine, les procédés de fabrication et leur iconographie, ainsi que sur l’histoire du trésor de la cathédrale de Metz, exceptionnellement riche en ivoires carolingiens.

Cette journée d’étude interdisciplinaire organisée par la Bibliothèque nationale de France et le musée du Louvre, dans le sillage du partenariat scientifique que les deux institutions ont noué autour de l’exposition « Reliures précieuses dans les collections de la BnF au musée du Louvre » (novembre 2017- juillet 2018), présentera les premiers résultats de ces découvertes.

Journée d’étude organisée par Charlotte Denoël, BnF, Maxence Hermant, BnF, Florian Meunier, musée du Louvre.

12 octobre 2020

Auditorium Colbert, 2 rue Vivienne, 75002

En raison du contexte sanitaire, la capacité de l’auditorium Colbert est limitée à 100 personnes.

Inscription obligatoire via le lien suivant : https://drogon.sciencesconf.org/

Programme et pour en savoir plus: https://www.bnf.fr/fr/agenda/le-sacramentaire-de-drogon-et-les-ivoires-de-metz

Restauration de la reliure du psautier de charles le Chauve

Le département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France conserve l’une des plus grandes collections au monde de reliures précieuses à plaques d’ivoire et / ou d’orfèvrerie. Cet ensemble, qui couvre une large période allant du VIe au XVIIIe siècle, est composé d’une quarantaine de volumes. Parmi eux figurent l’insigne Psautier de Charles le Chauve (Latin 1152) dont la reliure est la seule d’époque carolingienne qui nous soit parvenue sans modification majeure. Cette reliure a été restaurée en 2019 grâce au mécénat de Michael I. Allen. Elle sera présentée dans le musée du site Richelieu qui ouvrira à la fin des travaux de rénovation de celui-ci.

BnF, Mss., Latin 1152. Psautier de Charles le Chauve. Plat supérieur (après restauration)

Continuer la lecture de Restauration de la reliure du psautier de charles le Chauve